Mardi, mercredi...

Publié le par lauriane-ide

Désolée, vous n'aurez pas la journée du mardi dans un article différent de la journée du mercredi car j'ai enchaîné les deux jours avec seulement une nuit de pause. En effet, mardi j'étais du soir (13H45-21H30) et aujourd'hui mercredi j'étais du matin (6H30-14H30). Dans ces cas-là : on revient du boulot, on parle un peu avec son homme, on boit un mojito gentillement préparé par son homme afin de faciliter le sommeil, on part se coucher à 22h45 environ après avoir préparé sa gamelle pour le lendemain, on rêve toute la nuit des journées précedemment vécues (vive l'inconscient), on se réveille à 5H15 (en pleine forme) et on retourne bosser... Et oui, la vie d'élève infirmière n'est pas de tout repos !



Sinon, avant de passer à l'épisode d'Urgences à Angers, je vous informe que mes deux dernières semaines de stage (c'est à dire les deux semaines prochaines) se passeront de nuit. Je ferai donc en 2 semaines 7 nuits de 10H. Je suis très heureuse mais en même temps je suis un peu flippée car étant une grosse dormeuse, j'espère tenir les coups de barre. D'un autre côté je préfère faire les nuits obligatoires dans notre formation dans un service comme ça où je suis certaine d'avoir de l'activité même à 3H du matin. Si vous avez des conseils pour que je me prépare au mieux avant mes nuits, je suis preneuse. Est-ce qu'il est préférable de se reposer l'après-midi avant la première nuit ?... Enfin, vous voyez le genre de questions que je me pose !

Mis à part ça, mes deux journées se sont très bien passées.

Mardi, j'étais avec une infirmière que je ne connaissais pas et qui m'a très bien encadrée, qui a beaucoup d'organisation et de méthode, ce qui est très appréciable pour une élève et surtout pour la fille ultra-rigoureuse que je suis... J'ai passé ma journée dans le secteur de chirurgie pour la première fois et j'avoue que c'est mon préféré (comme pour mon stage en chirurgie).
Pour les grandes premières j'ai posé ma vraie première perfusion avec un cathéter vert (18G pour les connaisseurs) et j'ai réussi du premier coup. Du coup, ça m'a donné envie de recommencer et j'en ai posé une chez une dame de 91 ans qui avait des veines fragiles et fines, et j'ai encore réussi du premier coup. Le plus dur est de maintenir la veine et de s'organiser pendant le soin pour que chaque doigt soit utile. Comme j'ai dit à ma soeur, future élève infirmière, on a parfois l'impression de ne pas avoir assez de mains (il en faudrait une voire deux de plus) mais d'avoir trop de doigts tellement ils prennent de la place (et pourtant j'ai de petits doigts et de petites mains !). Finalement, j'avais assez peur de poser la première mais j'ai démystifié ce soin et maintenant je pense que ça va rouler.
Deuxième chose, j'ai tenté de poser une sonde urinaire chez un monsieur (l'avantage chez un monsieur, c'est qu'on ne risque pas de se tromper de trou) mais arrivée à une certaine longueur de sonde, j'avais l'impression qu'il y avait un obstacle alors j'ai passé la main à l'infirmière... Finalement, même ressenti pour l'IDE qui a essayé trois sondes différentes. Au bout du compte, l'interne d'urologie a été appélé, il a essayé au moins 3 ou 4 sondes différentes et il n'a pas réussi non plus, cette histoire a finie en cathéterisme pour vider la vessie (à travers la peau, d'après ce que j'ai compris mais je n'ai pas vu). Ca me rassure, je n'étais pas en cause !
Sinon, j'ai vu pour la première fois un membre complètement déformé par une fracture du fémur. La cuisse formait un angle assez impressionnant. La petite dame de 91 ans souffrait le martyre, ce fut un plaisir de la soulager avec des bolus de morphine (encore une première pour moi) et d'autres antalgiques.
J'ai également assisté à la mise en place de points de suture (10) pour une plaie faite à vélo par une externe (interne à la rentrée). Et oui, quand je dis que le sport c'est dangereux !

Aujourd'hui, journée avec mon IDE référente à l'UHCD (unité d'hospitalisation de courte durée) où un rythme effréné nous a tenu toute la journée. Beaucoup de bilans sanguins, des préparations de seringues, de surveillance clinique, de relationnel, de paperasse...  Rien de bien neuf !
Je rentre chez moi, HS, je file manger (pas de pause déjeuner aujourd'hui, seulement une pause petit-dèj vers 10H30) et faire une sieste. Qu'est-ce que ça fait du bien !!!

Dernière nouvelle de la journée, nous allons accueillir un bébé à la maison avec de beaux poils roux et de magnifiques yeux bleu-verts, né le 20 mai, d'ici une semaine et demi. Et pour fêter ma première perfusion (jour où l'adoption s'est conclue), il s'appellera Cathéter, dit "KT". 

Publié dans Ma scolarité

Commenter cet article

Prisca 12/08/2009 20:56

Eh bien eh bien que de "premières", ça fait un peu flipper tout ça tout de même hein ?! En tous les cas tu as l'air de t'en sortir comme un chef, waouh... Bientôt tu en sauras assez pour bien me brieffer ! Félicitations pour le nouveau né !! ;-) Et bienvenue à Cathéther, j'adore !! Bisous. Reposes toi bien.

lauriane-ide 12/08/2009 21:44


Ne t'inquiète pas et ne flippe pas, j'ai déjà 7 stages de 4 semaines de pratique ! Chacun avance à son rythme même s'il faut des fois se donner des coups pour ne pas se satisfaire ce qu'on sait
déjà car il y a encore tant de choses à apprendre. En tout cas, merci pour le "chef" même si en service, je ne fais pas la fière ! Tu verras, c'est génial de faire de nouvelles choses même si c'est
parfois flippant ! Et il faut profiter des stages où les professionnels veulent t'apprendre quelque chose car ce n'est pas toujours le cas ! Tu verras, toi aussi tu seras une "chef" ! Bisous !